Archives pour la catégorie Non classé

Les Grands Clans

Les Clans

 

Rokugan est régi par les Grands Clans qui dominent ces terres politiquement et militairement. Les Grands Clans ont été fondés lors des premiers jours de l’Empire quand les kamis tombèrent des Cieux, rassemblèrent les peuples et enseignèrent leurs visions. Chaque clan a un rôle à jouer dans l’Empire, une injonction donnée par le premier Empereur, le glorieux Hantei 1er. Bien que la dynastie des Hantei soit aujourd’hui éteinte, le rôle des clans est resté le même.

 

Le Clan du Dragon 

Les Mystiques

Les Grands Clans Dragon

Alors que les rôles et les tâches des autres Grands Clans ont toujours été relativement bien déterminés, le Clan du Dragon a toujours été une sorte d’énigme. Il a été fondé par le kami Togashi, le plus mystérieux fils du Soleil et de la Lune. Le Clan du Dragon a été créé dans le but de surveiller l’Empire, et pour surveiller, il surveilla. Pendant plus de mille ans, le Dragon resta en retrait des autres Clans, ne les affrontant que rarement, à peine plus pendant les Cours. Peu pouvaient affirmer comprendre les motivations du Dragon, du moins avant que le kami Togashi, dont l’esprit vivait toujours, engage le premier les hostilités contre Fu-Leng, alors que les autres clans étaient encore à la gorge de chacun. Le Dragon subit de lourdes pertes pendant la Guerre des Clans, et encore plus dans les quelques années suivantes, mais ils gagnèrent véritablement pour la première fois le respect des autres Clans.

 

La plupart des autres Grands Clans ont gravement souffert pendant la Guerre du Destructeur il y a une génération de ça, mais le Dragon était déjà dans un état précaire avant même le début des hostilités. Un conflit précédent (une diversion mise en place par le Destructeur pour perturber l’Empire, connue sous le nom de Guerre du Feu Noir) dévasta des provinces entières du Clan du Dragon, et le clan échappa de peu à la destruction. Au moment où la Guerre du Destructeur pris fin, le Dragon était dans les premiers stages de rétablissement, et fut donc désigné par l’Impératrice Divine pour superviser les actions du nouvellement créé Clan de l’Araignée.

 

Les Familles du Clan du Dragon

  • Les Mirumoto sont les seigneurs du clan et les pratiquants du style de combat à deux lames
  • Les Kitsuki représentent le clan pendant les Cours et leur servent de magistrats
  • Les moines de l’ordre de Togashi sont les sages et les philosophes du clan
  • Les Tamori servent de prêtres des Kamis et guident les esprits du clan

 

 

Le Clan du Lion

Les Guerriers

Lion

Pendant plus de mille ans, le Clan du Lion a servi de bras droit à l’Empereur. Ils sont la plus grande force militaire du monde connu, l’épée qui détruit toute menace visant l’Empereur ou l’Empire. Aux yeux de beaucoup au sein de l’Empire, le Lion personnifie l’honneur et la tradition, avec tous les aspects positifs et négatifs d’une telle description.

 

La voie du Lion n’a pas toujours été facile. Une succession rapide de guerres, aboutissant dans la dévastation  de la Guerre du Destructeur, avait grandement réduit les vastes rangs des quatre armées du Lion, les menant même à ne devenir que trois. Pire encore, les possessions du clan furent ravagées par la peste et les morts affamés que la peste surnaturelle a produit, les laissant pratiquement incapables de nourrir les survivants. C’était un temps de misère et de souffrance, mais depuis une vingtaine d’années, le clan a travaillé sans relâche pour se reconstruire, et a aujourd’hui retrouvé la puissance.

 

Les Familles du Clan du Lion

  • Les fils d’Akodo deviennent les plus grands officiers et commandants de l’Empire
  • Les filles de Matsu garnissent les rangs de la plus grande armée de Rokugan
  • Les enfants d’Ikoma servent d’éclaireurs et de diplomates qui chantent les louanges du clan
  • Les héritiers de Kitsu communient avec les ancêtres sacrés du Lion pour chercher leur bienveillance

 

 

Le Clan du Crabe

Les Défenseurs

Crab

Aucun clan de l’histoire de Rokugan ne peut espérer rivaliser avec la réputation qu’a le Clan du Crabe en matière de siège et de résistance. Le kami Hida, fils du Soleil et de la Lune, frère de l’Empereur, s’est porté volontaire pour défendre l’Empire contre les démons cauchemardesques de l’Outremonde, bien au sud de Rokugan. A l’aube de la guerre contre Fu Leng, l’Empire était en proie à la peur … mais la peur était étrangère à Hida et ses suivants. Ils étaient des guerriers dont la force brute était sans comparaison, et ils ont tenu pendant des siècles contre un ennemi en nombre illimité, et en mal inégalé. Après sept siècles, ils ont construit le Grand Mur, plus haut édifice jamais bâti à cette époque, afin de garder les hordes d’ennemis au large. Les braves guerriers du Crabe se tiennent dessus, faisant face au mal absolu des démons et autres monstruosités de l’Outremonde.

 

Bien qu’il y ait eu quelques incursions périodiques, le Crabe n’a échoué véritablement qu’une seule fois, durant la Guerre du Destructeur, et seulement parce que la déesse-démone Kali-Ma avait transformé une nation entière en soldats inhumains et infatigables. Le Crabe perdit le Mur et leurs terres, mais n’arrêtèrent jamais le combat, ne se rendirent jamais, n’abandonnèrent jamais la volonté de vivre.

 

Plus de vingt ans après la fin de la Guerre du Destructeur, le Crabe ne s’est toujours pas complétement rétabli. Leurs terres guérissent lentement, et il y a toujours quelques rares endroits sauvages dans lesquels rôde le danger, lié aux résidus de la guerre.

 

Les Familles du Clan du Crabe

  • Les Hida sont les seigneurs du clan et font partie des meilleurs guerriers qui soient
  • Les Hiruma sont les éclaireurs et les gardiens du Crabe, récoltant des informations vitales
  • Les Kaiu sont les plus grands ingénieurs et des maîtres du siège, prenant soin du Mur.
  • Les Kuni sont les sinistres shugenja du clan, qui maîtrisent des ténèbres que personne d’autre ne pourrait.
  • Les Yasuki sont les seigneurs marchands, s’assurant que la guerre sans fin soit financée.
  • Les Toritaka, autrefois le Clan du Faucon, sont les chasseurs des esprits et des fantômes.

 

 

Le Clan de la Licorne

Les Explorateurs

Unicorn

Fils et filles de Dame Shinjo, la plus compatissante des enfants du Soleil et de la Lune, le Clan de la Licorne a longtemps cherché sa place dans un Empire qui l’avait oublié pendant une absence longue et difficile. Tôt dans l’existence de l’Empire, alors que la première guerre contre le dieu sombre Fu Leng venait d’arriver à son terme, Dame Shinjo demanda à son frère l’Empereur l’autorisation de parcourir le monde à la recherche de menaces potentielles, comme le fut Fu Leng. Elle argumenta le fait que si l’Empire restait ignorant de telles menaces, il ne pourrait espérer gagner s’il devait y faire face un jour. L’Empereur accepta à contrecœur. C’est ainsi que Dame Sinjo et ses suivants quittèrent l’Empire, dans un esprit de fanfare et de deuil. Pendant plus de sept siècles, la Licorne vagabonda à travers le monde, découvrant d’innombrables cultures, forgeant de nouvelles alliances et se créant autant d’ennemis. Quand le clan retourna finalement à Rokugan, nombreux furent ceux qui doutèrent de leur identité. La plupart les croyait morts. En quelques temps, la Licorne prouva son identité grâce aux faveurs politiques du clan et à ses victoires sur le champ de bataille, et ainsi sa position et ses terres lui furent rendues.

 

Cependant, l’acceptation par les autres Grands Clans ne fut pas facilement acquise. C’est seulement grâce à d’incroyables efforts comme le furent les terribles batailles de la Guerre du Destructeur que la Licorne fut enfin acceptée comme elle le devait. Quand les hordes de Kali-Ma menaçaient l’Empire, la Licorne s’est tenue coude à coude avec ses frères du Crabe et du Lion, et ensemble, ils ont tenu la ligne de bataille le temps qu’une solution puisse être trouvée pour mettre fin à la peste qui ravageait l’Empire.

 

Les Familles du Clan de la Licorne

  • Les Moto sont les seigneurs du clan et le noyau de son armée
  • Les Shinjo sont les éclaireurs et les tacticiens qui guident les armées du clan à la victoire
  • Les Utaku sont la plus puissante cavalerie de l’Empire, craints par tous
  • Les Iuchi maîtrisent de nombreuses formes de magie apprises en voyageant
  • Les Ide représentent les intérêts du clan pendant les nombreuses Cours de Rokugan

 

 

Le Clan de la Grue

Les Artisans

Crane

A l’aube de l’Empire d’émeraude, ce fut la sœur bien-aimée de l’Empereur, Dame Doji, qui créa les traditions et les coutumes qui formeraient le système social de Rokugan. Pendant le millénaire qui suivit, il n’y a eu que de rares moments pendant lesquels la Grue ne domina pas totalement l’environnement social de Rokugan. Le règne de la dynastie des Hantei fut une période de prospérité pour la Grue. La Grue a été le pourvoyeur de femmes de tous les Empereurs de cette dynastie et été très largement représenté à la position de Champion d’Emeraude. La beauté du système de la Grue réside dans leur domination sociale acquise grâce à l’iaijutsu, la méthode de duel officiel utilisé pour régler les différends. Leur domination vient du fait que la Grue est en partie responsable de la création du système judiciaire de l’Empire et du développement de l’iaijutsu, un art dans lequel la Grue règne en maître incontesté dans tout l’Empire.

 

La guerre qui ravagea Rokugan il y a une génération préleva un lourd tribut sur la Grue. Les dizaines d’années de conflits ont conduit à la Guerre des Clans, une guerre qui vit les terres les plus productives du clan se faire raser par un ennemi ou un autre. La Grue lutta pour se reconstruire, mais à chaque guerre successive, sa situation semblait devenir plus difficile. Le moment le plus insoutenable arriva pendant la Guerre du Destructeur, qui n’affecta pourtant pas les terres de la Grue, mais pendant laquelle une peste virulente décima la population et les récoltes, laissant le clan dans un terrible état, sa survie n’étant plus garantie.

 

Les Familles du Clan de la Grue

  • Les Doji sont les seigneurs du clan, les maîtres de la Cour
  • Les Kakita servent leurs seigneurs en tant que Yojmbo (Garde du Corps) et sont des duellistes hors-pair
  • Les Daidoji garnissent les rangs des armées du clan et sont aussi ses éclaireurs
  • Les Asahina maintiennent la spiritualité du clan et son vaste réseau de temples.

 

 

Le Clan du Phœnix

Les Shugenjas

Phoenix

Alors que les titres alloués aux autres Grands Clans sont souvent remis en question par les autres, comme le statut de plus grande force militaire donné au Lion, le statut de meilleurs Shugenjas de l’Empire attribué au Clan du Phœnix n’a jamais été remis en doute (du moins pas publiquement). Pour des raisons à la fois héréditaires mais aussi liées aux enseignements des fondateurs du clan, personne dans l’Empire ne peut rivaliser avec le nombre et la puissance brute des Shugenjas que le Phœnix propose. Leurs prêtres sont vraiment aimés des kami, qui exaucent leurs prières avec beaucoup de zèle et d’énergie.

 

L’histoire du Clan du Phoenix est un peu inhabituelle, comparée à celle des autres clans. Il a été créé quand Shiba, un enfant du Soleil et de la Lune, s’est agenouillé devant le mortel Isawa et a juré de protéger sa lignée pour toujours. Isawa et sa tribu étaient réputés pour être les plus puissants sorciers de l’époque, et Shiba savait qu’ils étaient nécessaires à la création d’une contrée stable pour l’empire de ses frères et sœurs. C’est ainsi que le Phoenix fut créé, et malgré un passé mouvementé par des incidents de magie noire liée à la recherche de la connaissance, le clan est resté la force magique proéminente dans l’Empire tout entier.

 

Sans être une puissance militaire, le Phœnix a néanmoins joué un rôle primordial dans la terrible Guerre du Destructeur il y a une génération de ça, tant leur expérience mystique était essentielle à la compréhension de l’ennemi et à l’affrontement de son plus dangereux aspect : le surnaturel.

 

Les Familles du Clan du Phœnix

  • Les nobles Shiba prennent les armes pour défendre le clan
  • Les puissants Isawa sont les seigneurs du clan et approfondissent les mystères des éléments
  • Les monastiques Asako s’assurent de la pureté du clan face aux tentations des ténèbres.
  • Les versatiles Agasha, autrefois vassaux du Dragon, explorent les nouvelles méthodes de magie.

 

 

 

Le Clan du Scorpion

Les Sournois

Scorpion

A travers l’histoire, peu de clans ont été autant injuriés que le Clan du Scorpion. Fondé par le rusé et manipulateur Bayushi, le kami des Scorpions a été chargé par l’Empereur de s’assurer que les clans ne se retournent jamais contre lui. Bayushi et ses suivants ont accompli cette tâche sacrée en donnant aux autres clans un vilain qu’ils pourraient mépriser, afin qu’ils ne pensent pas à réclamer le trône pour eux-mêmes. Pour atteindre ce but, le Scorpion utilisa de nombreuses tactiques et coutumes que les autres clans considéraient comme disgracieuses. D’une manière générale, le clan était vu comme déshonorable. La seule vraie vertu respectée pour le Scorpion est la loyauté ; tout comme le Scorpion est loyal au trône, chacun de ses membres est totalement dévoué à son supérieur. C’était la seule méthode pour que le clan puisse survivre.

 

Le Scorpion a sacrifié de nombreuses choses dans l’accomplissement de son devoir. Le champion du clan a assassiné l’Empereur afin d’essayer de sauver l’Empire, et le clan fut démantelé pour ça. Il fut rétabli par une dynastie suivante. Ils ont ensuite été bannis de l’Empire car des suspicions étaient portées sur eux concernant la disparition d’un autre Empereur. Plus récemment, les terres natales du clan furent le théâtre des plus violents combats de la Guerre du Destructeur, et non seulement des provinces furent totalement rasées, mais aussi un portail démoniaque s’était ouvert au sein même de leur territoire, nécessitant au Scorpion de construire des protections afin d’empêcher les démons de s’échapper. Mais malgré ces difficultés, la loyauté du Scorpion n’a jamais failli une seule fois.

 

Les Familles du Clan du Scorpion :

  • Les Bayushi sont les seigneurs, les soldats et les courtisans du clan
  • Les Shosuro sont les éclaireurs, les assassins et les infiltrés du clan
  • Les Soshi sont les magistrats et la première famille shugenja au service du Scorpion
  • Les Yogo sont les inquisiteurs et la seconde famille shugenja du clan

 

 

 

 

 

L’habit traditionnel Japonais

Le kimono :

L'habit traditionnel Japonais kimono-243x300

Avant l’introduction des vêtements occidentaux au Japon, le terme kimono désignait tous les types de vêtements ; de nos jours il se réfère à la robe traditionnelle japonaise, de forme T, portée essentiellement pour les grandes occasions. Il est rectiligne et descend jusqu’aux pieds. Le kimono se porte toujours côté gauche sur côté droit : d’une part cela permettait de cacher une arme, d’autre part, les morts sont habillés en croisant dans le sens inverse.

Généralement, on en règle la longueur au niveau de la taille, sous une large ceinture nouée dans le dos appelée OBI et qui tient le tout.

Les manches peuvent également être très longues, en particulier chez les jeunes femmes, où elles peuvent descendre jusqu’au sol (FURISODE : portée en général par les jeunes femmes célibataires).


furisode-199x300

furisode et Obi

Le yukata:

yukata-247x300

C’est une sorte de kimono sans doublure, informel et bien plus facile à porter.

Il est également plus léger, ce qui en fait un vêtement d’été, porté également lors de festivals et aussi bien par les femmes que par les hommes

ou enfants.

Le hakama:

men-hakama-167x300

Le hakama est un pantalon large plissé (sept plis, cinq devant et deux derrière), muni d’un dosseret rigide (koshi ito). Il était traditionnellement porté par les nobles du japon médiéval, et notamment les samouraïs. De nos jours, le très ample hakama est utilisé dans certains arts martiaux comme l’aïkido, le kendo, le kenjutsu et le jiu jitsu.

Le hakama est également un vêtement de cérémonie (mariage, remise de diplôme, etc.). Les femmes portent des hakama assortis à leurs kimonos, de couleurs vives ou à motifs, tandis que les hakama masculins sont le plus souvent à rayures.

Les chaussures :

Des GETA

geta-300x225

Les geta sont des chaussures portées avec un kimono ou des vêtements occidentaux l’été. Les jetas les plus connues sont composées d’une planchette en bois brut sur laquelle le pied est maintenu par une lanière passant entre le premier orteil et le second. La planchette repose sur 2 lames de bois verticales, ce qui produit un bruit caractérise quand on marche avec.

Des ZORI

zori-300x300

Les zori sont des chaussures composées d’une semelle plate et d’une lanière ronde passant entre le 1er et le 2° orteil. Les zori et les geta se portent avec des chaussettes qui séparent également les orteils et qu’on appelle tabi.

Les chaussures se portent avec des TABI, une sorte de chaussette qui sépare les orteils


tabi-300x272

Comment faire son déguisement ?


Ce site est parfait pour concevoir son yakuta tout seul http://mangajapanime.kazeo.com/cosplay/realiser-un-kimono-pas-a-pas,a603671.html


Et celui là pour le Hakama

http://www.parisaikidoclub.com/spip/spip.php?article677 (à mon avis la pièce en bois n’est pas obligatoire!)


Réaliser soit même des Zori

http://lagrenouille.artblog.fr/964887/Zori-en-tissu-le-tuto/

Règles (deuxième partie) + Background

Bonjour à toutes et à tous !

Pour en terminer avec les règles et autres infos « officielles », voici les derniers éléments de jeu.

C’est là qu’on introduit la notion de Koku, de points de vide, et qu’on explique les duels.

Concernant les duels, on attend un peu de spectacle ^^ Bien que ça se joue au Papier/caillou/ciseaux, ce serait marrant que vous simuliez une joute avant d’en venir aux mains, et/ou que vous simuliez aussi le résultat de l’affrontement Very Happy

Règles (deuxième partie) + Background 6-5-12_Jake-Murray_duel-to-first-blood

[ELEMENTS DE JEU 2]

Le duel

Lorsqu’une personne se considère insultée, elle peut demander réparation par un duel au premier sang. Le vaincu aura perdu la face et le vainqueur aura lavé une éventuelle insulte ou même accusation.

Un personnage de haut rang peut présenter son champion (une personne de rang inférieur) au lieu de faire le duel lui-même.

Un personnage non-combattant (qui ne porte pas de daisho) peut lui aussi présenter son champion.

Chaque personnage a une capacité de combat qui peut être bon, moyen ou mauvais. Un bon combattant aura 2 bottes secrètes alors qu’un combattant moyen en aura une.

Chaque fois que l’on gagne au pierre papier ciseau on inflige un coup à son adveraire (si les deux combattants utilisent le même coup il ne se passe rien, sauf sur pierre où les deux sont blessés) :
· Pierre inflige un niveau de blessure à l’adversaire.
· Ciseaux inflige 2 niveaux de blessures à l’adversaire.
· Papier ne laisse qu’une estafilade. (aucune blessure)

Etat de santé

Un personnage est frais et dispo.

S’il subit un niveau de blessure il est blessé et ne peut plus utiliser de bottes secrètes et se déplace lentement.

S’il subit un autre niveau de blessure il est hors d’état et ne peut plus se déplacer ni combattre.

Un dernier niveau de blessure le tuera (mort). Ainsi un personnage hors d’état peut être achevé, ce qui est déshonorant (il doit être jugé et exécuté proprement s’il est coupable).

Kokus

Chaque personnage commence la murder avec 9 kokus (sauf exception).

Les kokus sont utilisés pour effectuer les actions indiquées sur votre feuille de personnage. Ainsi, si votre feuille de personnage n’indique pas que vous pouvez effectuer une fouille, c’est que vous ne le pouvez vraiment pas !

Pour 1 koku (ceci est donc la seule action commune), vous pouvez aller dans votre chambre pour vérifier si rien n’a été déplacé ou a disparu. Les kokus peuvent êtres librement échangés entre les personnages.

Lorsqu’un personnage effectue une action, lui seul aura les résultats de cette action même si d’autres personnes sont dans la même pièce (à moins bien sûr qu’ils ne décident de payer leurs propres kokus pour effectuer la même action). Elle décidera d’en partager ou non le résultat.

Lorsque vous effectuez une action dans une pièce, si la prochaine personne allant voir l’organisateur se rend au même endroit que vous elle vous y rencontrera.

Sauf exception indiquée dans votre feuille de personnage, il est interdit de déplacer des preuves compromettantes d’un lieu à un autre. Vous pensez qu’elles sont en sécurité là ou elles se trouvent. Ndlr : et il ne faut pas non plus rendre impossible l’enquête en terme de jeu…

La cérémonie du thé de la remise des présents en fin de matinée vous permettra de regagner des kokus.

Points de vide

Chaque personnage commence la murder avec 1 point de vide (sauf exception).

Les points de vide peuvent êtres utilisés pour annuler momentanément un de vos désavantages, vous devez donc avoir votre (vos) inconvénient en tête à tout moment.

Une prière adressée aux kamis avec un Shugenja peut permettre de regagner 1 point de vide. Les deux personnages doivent s’isoler quelques minutes.

[LE MONDE DE ROKUGAN]

Un petit peu de culture. C’est pas extrêmement important pour le jeu, mais ça vous permet de vous plonger un peu plus dans ce monde fantastique, et je dois dire, passionnant.

Les Kolats :

Les Kolats sont une organisation secrète et hors-la-loi. Vous noterez que dans la charte du magistrat d’émeraude, il est dans la juridiction des magistrats de traquer les Kolats. Y a-t-il des agents au sein des invités de la Cour d’Hiver ?

Les Kolats sont une société secrète originellement dédiée à faire chuter la famille Hantei (famille de l’Empereur de Rokugan, auto-proclamé demi-dieu). Ses créateurs pensent que les humains doivent se gouverner eux-mêmes, et qu’un dieu qui s’annonce comme étant leur dirigeant est inacceptable. Depuis plus de 1000 ans, les Kolats complotent pour précipiter la chute de la lignée Hantei.

Les Kolats sont divisés en 10 sectes, chacune dirigée par un Maître : La secte des Nuages (préservation du savoir des Kolats), la secte des Chrysanthèmes (contrôle de la cité impériale), la secte des Pièces (contrôle du revenu de l’organisation), la secte des Rêves (créateurs d’agents dormants), la secte de Jade (destruction des ennemis de l’humanité), la secte du Lotus (créateurs d’assassins), la secte du Rocher (protection des intérêts Kolats à l’étranger), la secte de la Soie (Collecte d’information), la secte de l’Acier (protection du Temple Caché) et enfin, la secte du Tigre (préservation du secret autour de l’organisation).
Les 10 Maîtres se réunissent et dirigent l’organisation depuis le Temple Caché.

L’Outremonde :

Rokugan fut créé par les Kamis. Les Kamis déchus, et notamment Fu Leng, créèrent l’Outremonde.

Quand Fu Leng chuta des Cieux, il créa un énorme cratère au contact du sol. Ce cratère, situé au coeur de l’Outremonde, est à l’origine de la Teinte des terres alentours. Cette zone de pure corruption est devenue un portail entre Ningen-do et Jigoku, soit entre le royaume des mortels et le royaume des Onis.

L’Outremonde est maintenant terre d’accueil des Onis, des Trolls, des Gobelins et Ogres.
Le Mur est le rempart qui protège Rokugan des hordes maléfiques qui peuplent ces terres désolées. Le clan du Crabe est chargé d’assurer la défense du Mur.

On reconnait les êtres étant au contact de l’Outremonde par leur teinte noirâtre.

 

Les Prophètes de Sang :

Les Prophètes de Sang, aussi connus sous le nom de Maho-Tsukai, sont les utilisateurs de la magie du sang. La magie du sang est une discipline apprise auprès d’un Oni. Ils sont donc considérés hors-la-loi, et chassés par la autorités (dont les Magistrats d’Emeraude … y a-t-il des Prophètes de Sang parmi les invités à la cour d’hiver ?).

Les chasseurs d’Oni traquent aussi les Prophètes de Sang qui sont, au même titre que les Onis, sensibles au Jade. Quand ils mettent la main sur un suspect Prophète de Sang, les chasseurs d’Oni lui font avaler du Jade. S’il est effectivement un Prophète de Sang, il explosera sous la douleur.

l5r__rumor_mongering_by_alayna-d3a56nb

Définition + Histoire + Règles (Première partie)

Bonjour à toutes et à tous,

Il est temps de passer aux choses un peu plus sérieuses.
Vous trouverez ci-dessous des éléments supplémentaires à la compréhension du monde de Rokugan grâce à une petite définition des mots difficiles utilisés dans les différentes fiches de personnage. Egalement une définition plus complète de ce qu’est une cour d’hiver.

Ensuite vous trouverez le détail de l’histoire, avant le début de la Murder Party.

Enfin, vous aurez des éléments concernant le jeu (oui car c’est un jeu de rôle), qui vous seront très utlies pour votre préparation.

Définition + Histoire + Règles (Première partie) 148256_189750313_femme_kimono_h164624_l

[DEFINITIONS]

Cour d’Hiver :
.
Une Cour d’Hiver est une cour que chaque Daïmyo organise. Ce dernier choisit ses invités et profite de l’hiver, où la guerre est impossible, pour trouver alliés et faveurs, et éventuellement se débarasser d’un ennemi. La cour est le moment où les Clans et les différentes familles nobles signent des accords commerciaux, des alliances, des traités de paix, et même des déclarations de guerre. En fait, c’est l’endroit où les Clans règlent leurs différents en remplaçant les effusions de sang par des mots, qui peuvent affecter l’existence de milliers de personnes.
Autant dire que l’arme du courtisan est la parole. Il ne s’agit pas de baratin, mais bien de mots soigneusement choisis. Et tout le monde est tellement attentif à ce qu’il se dit, qu’un simple mot de travers ou la moindre erreur de jugement peut prendre des dimensions dramatiques (le plus souvent un duel, parfois une guerre).

Bushi : (Prononcez « Bouchi ») Signifie Guerrier. Les Bushis étaient les guerriers en charge de la protection des clans.

Bushido : (Prononcez « Bouchido ») Signifie La Voie du Guerrier. Ce sont les principes moraux qui guident les samuraïs japonais, mettant en avant notamment la Loyauté et l’Honneur.

Daimyo : (Prononcez « Daïmio ») Titre de noblesse. Ils sont les plus puissants gouverneurs féodaux. Il peut y avoir plusieurs Daimyo dans un clan, mais seul l’un d’entre eux est le seigneur du clan. Exemple : Mirumoto Ukira est le Daimyo de Mirumoto Shiryu, mais n’est pas le dirigeant du clan du Dragon (qui est Mirumoto Hitomi).

Daisho : (Prononcez « Daïcho ») C’est le nom donné aux deux armes portées par les samuraïs, le Katana et le Wakizashi. Seuls les samuraïs sont autorisés à porter un daisho, vu que c’est aussi un symbole de leur rang.

Katana : C’est un sabre de plus de 60cm. Il est porté à la ceinture, le tranchant tourné vers le haut (vers le bas dans le cas d’un cavalier).

Wakizashi : (Prononcez « Wakizachi ») C’est un sabre japonais dont la taille est comprise entre 30 et 60cm. Il est l’arme utilisée lors d’un Seppuku.

Seppuku : (Prononcez « Sépoukou ») Signifie Coupure au Ventre. C’est une forme de suicide rituel masculin par éventration. Connu aussi sous le nom d’Hara-Kiri. C’est une façon de se repentir d’une faute impardonnable, commise volontairement ou pas accident. Il sert aussi à laver son honneur et celui de son clan. Les femmes pratiquent le Jigai (prononcez « djigaï »), suicide rituel féminin lors duquel la femme se tranche la gorge à l’aide d’un poignard.

Gempukku : (Prononcez « Guémepoukou ») Signifie Cérémonie de la Majorité. Cérémonie durant laquelle les jeunes reçoivent des présents de passage à l’âge adulte (notamment des vêtements) et changent aussi de nom pour prendre celui de leur école (Par exemple Kakita Noritoshi a fait l’école de duéliste Kakita).
Kamis : Ce sont des esprits célestes ayant des pouvoirs, mais n’étant pas tout-puissants, et aussi des esprits terrestres dispensant des bénédictions ou des sanctions aux gens sur terre. il y aurait donc en réalité une infinité de kamis, un pour chaque chose qui existe.

Oni : Démon

Sensei : (Prononcez « Sénesséï ») Maître

Shugenja : (Prononcez « Chouguéneja ») Lanceur de sorts divins qui se met en harmonie avec les éléments et focalise son pouvoir à travers son corps pour produire des effets magiques.

Tetsubo : (Prononcez « Tétsoubo ») C’est un baton au bout pointu ou arrondi qui sert d’arme contondante aux samuraïs.

Samuraïko : Femme samuraï

Heimin : (Prononcez « Héïmine ») Signifie demi-homme. Les Heimins désignent tous les gens non-nobles. Ils représentent les fermiers, les artisans et les marchands.

Ronin : (Prononcez « Ronine ») C’est un samuraï sans maître, excommunié de son clan. Ils vivent souvent dans un environnement modeste. Leur but varie de l’un à l’autre.

Maho-Tsukaï : (Prononcez « Maho Tsoukaï ») Utilisateurs de la magie du sang. Cette forme de magie est détestée.

Saia : Extrémité du fourreau des sabres du Daisho

Mon : (Prononcez « Mone ») Emblème.

Hai : (Prononcez « Haïe ») Signifie Oui.

L’étiquette :
-san : (Prononcez « -sane ») équivalent de monsieur, madame, mademoiselle. C’est le plus couramment utilisé. C’est la forme de politesse commune.

-sama : Employé envers quelqu’un de très respecté, ou envers une personne de rang bien supérieur au sien.

-dono : Equivalent français de « monseigneur ». Dans notre Murder, Doji Shizue est la seule à prétendre au terme -dono.

-kun : (Prononcez « Koune ») D’une personne adulte envers un jeune homme ou garçon que l’on connait. Il peut aussi avoir un sens affectif, toujours employé envers un homme.

-chan : (Prononcez « Tchane ») D’une personne adulte envers une jeune femme ou fille que l’on connait. Il peut aussi avoir un sens affectif, toujours employé envers une femme.

todaiji119

[HISTOIRE]

Hier : Les différentes délégations entament la dernière partie de leur voyage, escortés par des gardes Doji. Hormis les deux samouraïs du Crabe, ils ont tous campé à bonne distance du palais, mais assez près pour arriver rapidement à destination. Elles arrivent une à une au palais dans la matinée. A 11h, la délégation du Crabe n’étant toujours pas arrivée, Doji Shizue décide néanmoins de débuter les festivités du premier jour. Hida Yakamo et Yasuki Jinn-Kuen arrivent sur les lieux vers 17h, fatigués par leur dernière journée de voyage. Ils s’installent immédiatement, et prennent le temps de se laver avant de rejoindre les invités (ce qui constitue un accroc mineur à la politesse). Doji Shizue leur fait parvenir des kimonos neufs provenant de la blanchisserie du palais, pour pouvoir se changer. Le repas à lieu à 18h30, puis vers 20h un groupe de moines, assistés de Doji Shizue, effectuent une cérémonie du thé avec tous les invités, afin de leur souhaiter la bienvenue. A la fin de la cérémonie, vers 21h30, les invités vont immédiatement se coucher.

Aujourd’hui, 07h30 : Tous les invités, sauf Hida Yakamo et Isawa Natsune, sont réunis dans la grande salle du palais Doji. Les deux femmes de chambre affectées à chaque invité retournent les réveiller et reviennent blêmes chuchoter quelque chose à Shizue. Celle-ci annonce que le fils du daimyo du Crabe a été égorgé. De plus Isawa Natsune a été poignardé. Elle présente ses excuses pour l’affront fait à ces clans, et jure que le ou les assassins seront retrouvés.

Jinn-Kuen, les traits tirés par la fatigue, annonce qu’elle repartira dès que possible avec le corps de Yakamo, avant que la neige ne rende les cols menant à Kyuden Hida impraticables. A priori, elle pourra repartir dès l’après midi.

Shizue ordonne que les gardes patrouillent les jardins, et double la garde sur les remparts. Puis elle demande à ce que tous les invités soient réunis au palais. Du fait que l’affaire peut dégénérer en affrontement direct entre la Grue et le Crabe, Doji Shizue demande à Bayushi Norachai d’assumer ses fonctions de magistrat et de mener l’enquête. Akodo Koun proteste vigoureusement, arguant qu’on ne peut faire confiance à un Scorpion. Shizue désigne alors les jeunes assistants de chaque délégation et leur demande de collaborer au mieux avec Norachai. Seule Yasuki Jinn-Kuen décline l’offre, devant préparer son retour. Asako Misao, Ikoma Sakura, Kakita Noritoshi, Mirumoto Shiryu et Iuchi Daiyu seront donc les assistants du magistrat d’Émeraude.

La murder peut véritablement commencer…

felipegaona-shugenja

[ELEMENTS DE JEU]

Les Logements :

Les participants mineurs (dont un bon nombre de courtisans), ont été installés dans les annexes du palais. Seuls les invités principaux (deux personnes par clan) ont leurs quartiers dans le palais. Les logements sont tous bâtis sur un modèle identique : une grande pièce est séparée par une cloison de papier de riz pour constituer deux chambres, chacune ayant une porte menant à l’intérieur du palais, l’autre vers une petite antichambre menant au balcon donnant sur les jardins du palais.

Les Présents :

Il est de tradition que chaque délégation de clan offre un présent à l’hôte de la cour d’hiver. Cette remise a généralement lieu le lendemain matin de l’arrivée de tous sur les lieux.
En retour, le clan hôte offre à chacun un présent peu avant la fin de l’hiver, pour lui signifier ses remerciements et encouragements pour l’année à venir.
Bien souvent, les présents sont lourds de signification, plus ou moins dissimulée…

(Les présents seront détaillés sur les fiches de personnages)

La Charte du Magistrat d’Emeraude :

Les magistrats d’émeraude sont les agents de la justice de l’empire et mettent leur loyauté envers l’empire avant leur loyauté envers leur clan.

En dehors de ce qui touche aux impôts, aux papiers de voyage et aux levées de troupes, voici la charte suivie par Norachai et ses nouveaux apprentis magistrats dans leur enquête :

Juridiction
· Crimes contre l’Empereur, sa famille et ses descendants
· Crimes contre la nation
· Incursion et corruption de l’Outremonde
· Pactes avec des créatures de l’Outremonde
· Désordres civils ou hors-la-loi comme les Kolats et Prophètes de Sang.

Devoirs
· Faire respecter la loi impériale
· Faire un rapport régulier au Champion d’Emeraude
· Notifier les crimes hors de sa juridiction
· Sur requête du gouverneur local (Shizue ), lui faire un rapport sur l’état d’avancement des enquêtes.
· Sur requête, protéger les dignitaires en visite
· Notifier les accusations contre une personne à sa famille

Restrictions
· Ne doit pas régler des problèmes mineurs
· Ne doit pas accepter de don ou d’argent

Droits
· Droit de question sur des personnes d’un niveau social inférieur. Les personnes les plus hautes dans la hiérarchie ne seront contraintes au droit de question que sur présentation d’un “ordre d’apparence”. Ce droit de question autorise la fouille du domicile du suspect en sa présence.
· Ecrire des ordres d’apparence (l’ordre d’apparence permet de questionner une personne de rang social supérieur au magistrat). Il est nécessaire de détailler le crime et les présomptions reposant sur le suspect, de signer puis le faire signer par le Champion d’Emeraude Doji Satsume, absent), le gouverneur local (Doji Shizue ) ou le chef des magistrats locaux (qui se trouve être Doji Satsume, absent). L’ordre d’apparence autorise la fouille du domicile du suspect en sa présence.
· Droit de sentence sur confessions écrites ou transcrites. Les sentences possibles sont les suivantes : décapitation pour les samouraïs, pendaison pour les étas, emprisonnement de 3 mois maximum, bastonnade publique, arrestation, amende (remise au Champion d’Emeraude).

Perdre la face :

Lorsque vous interpellez une personne sans appliquer la règle d’étiquette, votre interlocuteur ou tout autre témoin peut mettre en cause votre honneur. Vous devrez alors vous excuser, sinon votre interlocuteur pourra prendre cela pour une insulte.

Lorsqu’une personne montre trop ses sentiments (haine, passion, amour, joie), vous êtes en droit de mettre en cause son honneur. Cependant, comme votre honneur vous commande de faire comme si vous n’aviez pas remarqué cette incartade, le fait de mettre en cause son honneur permet à toute personne présente d’en faire autant avec vous ( !).

Accuser publiquement (et ce même si vous avez des preuves concrètes de sa culpabilité) un personnage de niveau social supérieur (cf. les personnages) met en cause votre honneur. Vous devrez alors vous excuser. Si vous ne le faites pas, ou que vos excuses ne sont pas acceptées, cela sera considéré comme une insulte.

Une personne insultée perdra la face si elle ne réagit pas en obtenant des excuses, ou en demandant réparation par un duel. Inutile de dire qu’une personne ne sachant pas se battre et n’ayant pas de champion devra faire profil bas…

Un personnage ayant perdu la face est déshonoré, il ne peut engager la discussion avec quiconque pour le reste de la murder (il peut être accosté par les autres de manière normale). Bien entendu, il aura pour nouvel objectif prioritaire de laver son honneur par des actions d’éclat ou par la preuve de son innocence. La personne l’ayant déshonorée pourra par un petit discours en public laver son honneur, ce qui peut faire l’objet de tractations.

samurai_ronin_by_svendesigns-d31y6j4

Et enfin je vous remets le diagramme des personnages, un peu corrigé et plus lisible :

diagramme-personnages-300x129

(cliquez pour agrandir)

Distribution des Personnages

Après cette description de l’univers de Rokugan (voir Article ci-dessous), voici la distribution des rôles de chacun :)

 

Les personnages participants à cette Murder Party (MP) :

 

Doji Shizue, jeune hôtesse de la Cours d’Hiver

Hida Yakamo, jeune fils du daimyo Crabe (Assassiné)

Mirumoto Ukira, vénérable courtisan Dragon

Ide Michisuna, vénérable diplomate Licorne

Akodo Koun, général Lion

Bayushi Norachai, jeune magistrat Scorpion

Isawa Natsune, vénérable shugenja et magistrat Phoenix (Assassiné)

Mirumoto Shiryu, jeune duelliste Dragon

Kakita Noritoshi, jeune courtisan Grue

Ikoma Sakura, jeune barde Lion

Soshi Jomyako, shugenja Scorpion

Isawa Misao, jeune shugenja Phoénix

Yasuki Jinn-Kuen, jeune shugenj Crabe

Iuchi Daiyu, jeune shugenja Licorne

 

Cliquez pour agrandir

 

Distribution des Personnages diagramme-personnages-300x130

Le monde de Rokugan

Rokugan est un monde sino-japonais médiéval fantastique. L’empire où se déroule l’histoire est divisé en clans rivaux mais ayant chacun une fonctionnalité dans le fonctionnement de l’empire. Chaque famille est liée à une école spécialisée.

Le clan Impérial est formé de la lignée impériale des Hanteïs, et de plusieurs familles la soutenant.

Le riche et honorable clan de la Grue est formé d’habiles courtisans Doji, de duellistes Kakita redoutés et de marchands Daidoji. L’épouse de l’empereur en est souvent issue de même que le champion d’émeraude qui dirige la bonne marche de la justice et est désigné par un tournoi de duellistes.

L’honorable clan du Lion est le bras armé de l’empire, une partie de ses troupes forme d’ailleurs les légions impériales. Ce sont des stratèges (école Akodo) et historiens (école Ikoma), ils ont aussi de fameux combattants dont en particulier les quêteurs de mort et les farouches guerrières Matsu.

L’honorable clan du Phenix est le gardien du savoir et excelle notamment dans l’utilisation de la magie. Les 5 maîtres élémentaires sont la plupart du temps issus de ce clan. Un conseil élémentaire dirige le clan contrairement à la tradition des autres clans.

Le clan du Dragon est tourné vers la réflexion. Leurs duellistes Mirumoto redoutés gardent les passes menant aux hautes montagnes où se réfugient leurs moines Togashi dont les fameux Ize Sumis aux tatouages magiques. Ils se retirent souvent pour de longues périodes en dehors de la scène politique auquel cas ils confient leurs contacts au clan mineur de la Libellule.

Le clan de la Licorne a été chargé, il y a bien longtemps, d’explorer le continent. Parti plusieurs siècles au-delà des terres brûlées, il est revenu il y a deux siècles, riche et culturellement changé (pour certains il est demibarbare). Il est réputé pour ses combattants berzekers Moto, ses fières cavalières Otakus, ses shugenjas de l’école Iuichi, ainsi que pour ses marchands et ses diplomates Ide.

Le clan du Crabe est chargé de la défense du mur de Kaiu, un mur qui sépare l’empire de l’outremonde. Il privilégie l’efficacité et l’action aux discours et à l’inaction. Il est réputé pour ses berzekers Hiruma, ses marchands Yasukis, ses ingénieurs Kaiu et ses shugenjas Kunis spécialisés dans la traque de l’outremonde sous toutes ses formes.

Le clan du Scorpion est chargé de la protection de l’empire et de sa cohésion. Son daimyo est traditionnellement le confident de l’empereur. Il est surtout composé de courtisans et marchands Shosuro, de shugenjas de l’école Yogo et Soshi, et de duellistes Bayushi. La rumeur lui attribue aussi le contrôle de soi-disant « ninjas ».

Géographiquement, l’empire est bordé au nord par des contrées barbares bordant les terres Dragon et Phenix, à l’ouest par les passes Licornes menant aux Terres Brûlées et à ses étranges civilisations, à l’est par l’océan au-delà duquel se trouveraient une civilisation évoluée de Gaijins, et au sud par l’Outremonde, région dévastée habitée par des hordes de gobelins et autres Onis (démons).

Ces derniers temps :

Lions et Grue se regardent en chien de faïence comme souvent au sujet de la région contestée de Toshi Ranbo wo Shien, alors que la tension n’a de cesse de s’accroître entre les deux familles marchandes de Rokugan (Yasukis actuellement vassaux du clan du Crabe et Daidojis). Les forces de l’Outremonde s’agitent, selon certaines sources un puissant nécromant aurait rassemblé une immense armée et se préparerait à passer à l’action.

Le monde de Rokugan rokugan_politique-207x300

Honorables membres des Clans, soyez les bienvenus

Chaque année dans Rokugan, des cours d’hiver sont organisées partout, et c’est à celle qui rivalisera avec la somptueuse cour se déroulant au palais impérial. De nombreuses tractations y ont lieu, et c’est pour chacun l’occasion de se mettre en avant, et de faire rejaillir la gloire sur son clan. C’est aussi le temps où de grands
destins se jouent, parfois tragiques…
Cette année, il est probable qu’une cour attire les regards bien plus que toutes les autres : celle qui se déroulera au Palais Doji, au coeur des territoires du clan de la Grue…


En route vers la Cours d’Hiver

juin 2017
L Ma Me J V S D
« avr    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Joyeux Joueurs |
Nuirefgas |
R4icard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lejeudefille
| Wowgoldhot
| Freehacks